Atelier Urban Face Inc.

6750 Avenue de L'Esplanade, bureau 230, Montréal, Qc, H2V 1A2
T.514-931-9168 E.info@sparchitectes.ca

Le Cours Chaboillez

Ensemble résidentiel - Terrasses & Jardins Windsor(nom de mise en marché) - 2006

Publié le 2014.07.14

Terrasses & Jardins Windsor - (nom de mise en marché)

Le cours Chaboillez est situé sur un ancien site industriel de 3 ha dans le centre-ville de Montréal; auparavant couvert de rails ferroviaires, de hangars à marchandises, et de nombreuses installations industrielles. Le site représente un lieu stratégique pour la reconstruction de la trame urbaine, à la croisée du quartier Griffintown et du quartier des affaires.

Près de 1 036 unités de logements, de différentes typologies, y ont été implantées, répartis dans plusieurs bâtiments, avec commerces de détail, une nouvelle rue, un réseau piétonnier et un espace paysagé à échelle intimiste.

L'emplacement était couvert de remblais contaminés par des métaux lourds et d'un volume considérable de sols et d'eaux souterraines contaminés. De concert avec le Ministère de l'Environnement et la Ville Montréal, l'équipe a remis le site en état par l'intermédiaire d'une évaluation du risque adaptée au site et d'une subvention du programme Revi-Sols de la province de Québec. Le résultat en est une collectivité de haute densité composée d'attrayants logements en copropriété offerts aux prix du marché.

Plusieurs enjeux ont été relevé:

1.la définition d'un lieu unique: l'intégration d'un projet de 1036 unités dans un environnement urbain dont l'échelle de densité varie entre le bâtiment de 3 étages et le gratte-ciel de 30 étages; la création d'un lieu avec une qualité de vie supérieure.

2.le défi environnemental: la réhabilitation du terrain, impact important sur la viabilité financière du projet.

3.la mise en marché de logements abordables: l'optimisation des unités et des infrastructures de l'ensemble afin d'offrir sur le marché des prix de vente très abordables. Afin de relever les enjeux identifiés les stratégies proposées le programme de développement de ce terrain propose une mixité de typologie de logement répartis en douze maisons de ville et sept bâtiments de grande hauteur reposant sur des basilaires intégrant tous les services commerciaux, communautaires et les besoins en stationnement. L'ensemble des bâtiments est supporté par un réseau d'espaces à caractère publique permettant à ce développement de haute densité de bien s'intégrer dans son environnement immédiat.

Description du projet

Le Cours Chaboillez est un important projet de développement à caractère mixte situé sur le terrain formé par les rues St-Jacques, Peel, Notre-Dame et de la Montagne. Considéré comme l'un des derniers grands terrains disponibles pour le développement immobilier au centre-ville, ce site occupe une position stratégique entre les quartiers résidentiels de Pointe St-Charles, Griffintown et le Centre des affaires. Maintenant achevé, le projet du Cours Chaboillez comporte 1036 unités de logement supporté par 15,000 p.c. d'espace commercial et 800 cases de stationnement; un village unique au cour du centre-ville de Montréal.

L'échelle de l'intervention a présenté des défis majeurs. Le défi environnemental est l'enjeu le plus important de ce projet. Les contraintes environnementales engendrés par les conditions existantes du site est à l'origine du concept unique proposé pour ce projet.

Ce terrain originairement voué à des activités industrielles présentait un état de contamination important évaluée à 16 M. Afin de minimiser les coûts associés à la décontamination, True North Properties Ltd et son équipe décidèrent de travailler de concert avec le ministère de l'environnement et la Ville de Montréal à l'élaboration d'un plan de réhabilitation des sols contaminés.

Afin d'optimiser ce plan de réhabilitation les objectifs de conception et d'aménagement du projet visèrent le minimum d'excavation de sol sur l'ensemble du terrain et favorisèrent l'étalement de la surface de construction au sol créant une séparation entre les constructions résidentielles et le sol existant.

Pour répondre à ces objectifs, l'approche architecturale consiste en l'aménagement de bâtiments de grande hauteur en bordure de rue ceinturant deux étages de stationnement construits hors-sol. L'aménagement des toitures suivant le principe de toit vert permet la création de magnifiques jardins aménagés et par le fait même, la création d'un projet à caractère unique au centre-ville de Montréal dont la rentabilité financière est maintenant assurée.

Cette approche inhabituelle dans l'arrondissement Ville-Marie fut l'objet de plusieurs discussions pour finalement obtenir l'approbation municipale.

La réponse aux contraintes environnementales présentes sur ce terrain fut l'élément initiateur d'un concept d'aménagement très innovateur.

Localisé dans un quartier méconnu, à la limite de l'arrondissement Ville-Marie et de l'arrondissement Centre-Sud, le succès du projet repose sur un second défi: la création d'un environnement bâti présentant une qualité de vie supérieure aux abords du centre-ville de Montréal. Cette qualité de vie s'amorce avec le prolongement de la trame urbaine créant ainsi la rue Jean D'Estrée. Celle-ci subdivise ce terrain de 14 acres en deux nouveaux îlots à l'échelle de la trame urbaine déjà présente dans ce secteur. La création d'un lien piétonnier traversant le site d'ouest en est, la promenade Albert, s'inscrit dans la continuité du réseau piétonnier existant à l'ouest et propose une échelle de vie plus intime tout en offrant un geste d'une grande urbanité au croisement des rues Peel et Notre-Dame.

Le développement situé à l'ouest de la nouvelle rue Jean d'Estrée comporte deux complexes résidentiels comprenant des bâtiments dont la hauteur varie de 3 à 21 étages et ceinture un basilaire de deux étages de stationnement, sur lequel sont aménagés de grands jardins à caractère privé: les Terrasses et les Jardins Windsor. Ces jardins ''suspendus'', espaces de vie à l'usage exclusif des résidants des complexes, constituent les plus grands jardins privés au cour de Montréal.

Le développement prévu à l'est de la rue Jean d'Estrées propose des activités d'usage mixte. La partie sud-est est actuellement occupée par le nouveau pavillon de l'École de technologie supérieure. La partie nord-est est la plus haute et la plus dense des phases de développement. Elle comprendra quatre principaux bâtiments de 12 à 36 étages supportés par un basilaire de 3 étages de stationnement.






Le moteur de développement du projet Le Cours Chaboillez repose essentiellement sur le bon rapport qualité - prix proposé pour les unités de logement mises en marché. Pour répondre à la demande du marché actuel, True North Properties Ltd a proposé des unités de plus petite surface incluant tous les équipements nécessaires à leur bon fonctionnement. La possibilité d'acquisition à un prix très accessible d'une unité de condo bénéficiant d'équipement collectif et situé dans un environnement unique au centre-ville a reçu une réponse très stimulante contribuant à créer une synergie positive toujours présente à ce jour.

La flexibilité quant au produit à mettre en marché demeure un outil important, sous-jacent au succès du projet dans sa globalité. Vu l'ampleur du projet, True North Properties Ltd a continuellement révisé le type de produit à mettre en marché afin de s'adapter tout au long du processus de réalisation aux réalités changeantes de la conjoncture économique du secteur. Cette souplesse de conception a été un facteur essentiel nous assurant le succès d'un projet de cette envergure.

© Atelier Urban Face Inc.